Analyse : Ben-Hur course de chars.

Ben-Hur est un péplum de 1959. Contrairement à Gladiator, ce film est à la fois vrai et faux historiquement.

Déjà regardez cet extrait. Vous m’excuserez la qualité médiocre, l’essentiel étant de voir la vidéo.

https://www.youtube.com/watch?v=V40qSZC77ug

(Les phrases en italique correspondent aux images ne paraissant pas dans l’extrait)

Dès les premières images, les erreurs commencent : les chars n’étaient pas aussi décorés ni truffés d’armes.

Capture zadfazf

Ils étaient très léger et tirés par quatre chevaux (comme dans le film). Ces chars appelés quadriges pouvaient facilement être soulevés par un seul homme. Ils étaient fait d’une armature souple en osier ou en frêne et non métallique.

Cet édifice au centre existait vraiment, appelé spina (épine dorsale), c’était un mur peu élevé, large de quelques mètres et décoré d’obélisques. Dans la cirque de Lyon, la spina était composée de bassin. La spina a beau être vraie historiquement, elle n’était jamais affublée de gigantesques statues. Il pouvait y avoir des statues mais plus petites et elles représentaient des dieux.

fqqd

Les coureurs effectuaient un tour d’honneur avant la course. Les coureurs (agitator en latin) étaient répartis en 4 factions (équipes) représentées par des couleurs : le vert symbolisant le printemps, le bleu symbolisant l’automne, le rouge symbolisant l’été et le blanc symbolisant l’hiver. Les factions ne sont pas représentées dans la course (encore une erreur)

eefeee

Le départ était lancé par l’empereur ou le mécène des jeux (editor spectaculorum) quand il lâchait une serviette (mappa) blanche (comme dans le film).

de

Les agitators s’élancent alors avec leur attelage, ils ont interdiction de doubler entre les stalles de départ et la première ligne blanche afin d’éviter des accidents dès le début de la course.

dfqz ftttrerreyjtyijuyrtuj(hhrdrdrrffftyjhfhsghfhgfeshytiuypo

Les accidents étaient les moments les plus attendus par le public. Quand un agitator tombait de son char, des hommes viennent évacuer le blessé pour ne pas laisser de débris sur la piste. Ils disposent de quelques minutes avant le passage des chars.

è

Les tours étaient comptés avec des œufs et/ou des dauphins. Il y avait 7 sept tours quelle que soit la longueur du terrain (on en compte 9 dans le film). 7 symbolisant les 7 planètes connues à l’époque ainsi que les 7 jours de la semaine.

La scène se poursuit surtout avec Ben-Hur et Messala qui se rattrapent mutuellement jusqu’à l’accident de Messala c’est pourquoi nous passons directement à la fin de la course.

zf

A la fin de la course, le vainqueur effectue un tour d’honneur et reçoit une couronne de lauriers de la part de l’editor (comme dans le film)

Il paraîtrait que Ben-Hur avait une montre lors de la course, il n’en est point, c’est un des joueurs de trompettes au début qui en porte une au début de la course.

Capture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *